Débuter le running simplement


Voilà plus d'un an que je cours et je voulais partager avec vous quelques petits conseils. Je ne savais pas trop comment mettre en forme mon article car je suis une coureuse de la campagne, une sportive sauvage, une minimaliste de la course... mais je cours quand même beaucoup. Je ne me suis jamais confrontée à d'autres coureurs. Je ne me sens pas spécialement forte mais je me considère quand même comme une coureuse. Alors peut-être que mes petits conseils vous intéresseront, peut-être même qu'ils vous motiveront !

Je ne me permettrai pas des conseils très techniques et je ne vous proposerai pas de shopping list de fringues à prix extravagants. Je veux juste vous faire part de ma base pour courir, de ce que je trouve nécessaire et très utile. Tout simplement !


Le déclic

ça faisait des années que je voulais me mettre à la course, Il fallait être réaliste. Si je voulais avoir un corps bien ferme et galbé, il fallait faire du sport ! La course me tentait bien. Je faisais quelques tentatives par période puis j'abandonnais... 

Ensuite j'ai eu deux enfants. Mon corps était devenu tout gélatineux après ma deuxième grossesse et je sentais bien qu'il ne se remettrait pas en forme si je ne l'aidais pas un peu !

Et c'est en écoutant l'expérience de mon ancien collègue que j'ai eu le déclic ! Et c'est lors d'une période où j'ai eu le temps que je m'y suis mise. Je pensais ne pas tenir... puis j'y ai pris goût. Au départ les résultats sont longs à venir. Sincèrement je trouve qu'on sent vraiment les effets bénéfiques pour la ligne au bout de 6 mois... Mais entre temps on se raffermit doucement quand même et ça fait du bien au moral (de mincir mais tout simplement de courir aussi) !

Aujourd'hui je cours au minimum une fois par semaine (l'hiver surtout à cause des journées très courtes) et au maximum tous les deux jours. Le rythme qui me convient le mieux est ce dernier. Je me sens vraiment bien dans mon corps et dans ma tête. J'ai essayé de courir tous les jours mais j'ai des douleurs aux genoux et à la hanche qui apparaissent.



Lorsque je cours je pars 30 minutes minimum, en général je cours plutôt 45 minutes mais mon idéal est de courir lentement pendant 1 heure.

Le terrain est très vallonné par chez moi, ça a été très difficile au départ. Aujourd'hui je me sens beaucoup plus à l'aise sur ce terrain et même s'il y a des montées... il y a aussi des descentes !




L'EQUIPEMENT


Tshirt Nike Dri Fit / Short Kiabi / Baskets Asics

L'indispensable à acheter

Des baskets de running
Croyez-moi, avec de vraies baskets légères vous verrez tout de suite la différence ! Profitez des soldes pour vous offrir une belle paire. Les miennes m'ont coûté 50 euros au lieu de 90 et elles sont intactes après plus d'un an de course dans la nature ! 
Par contre elles sont toutes fluos ! C'est perturbant au début mais on s'y fait ^^

Piochez dans votre garde-robe

Un legging
J'ai un legging de base en coton extensible que j'avais acheté pendant ma grossesse. ça me convient pour le moment mais j'investirai peut-être plus tard dans un legging en synthétique, plus respirant.
Je ne le porte que l'hiver.

Un short 
Je le porte été comme hiver. L'été je le porte seul et l'hiver sur un legging (c'est moche mais ça tient super chaud, depuis que je fais ça je trouve ça très confortable aussi).
J'ai pris un short en jersey coton épais, assez court qui était vendu comme un short de yoga . Sa ceinture est sans élastique et très large. C'est très agréable et ça permet de monter la ceinture bien haute sur le ventre quand on a froid l'hiver.

Des chaussettes
Il en existe des spéciales qui laissent passer la transpiration. Pour débuter finissez vos chaussettes classiques, sauf peut-être si vous habitez une région chaude...

Un tshirt 
N'importe lequel fera l'affaire au début


Investissez si vous êtes motivés à continuer

Une brassière
Même quand on a une petite poitrine je trouve ça plus agréable de courir avec une brassière qui écrase maintient bien les seins.

Un tshirt spécial à manches courtes
Il est plus agréable de courir avec des tshirts qui laissent passer la transpiration et vous gardent au sec. J'ai longtemps couru avec de simples tshirts en coton et lorsque je me suis offert un tshirt spécial j'ai vraiment aimé le confort que ça procure. Finies les aisselles hyper trempées avec le tshirt gorgé de flotte et qui colle à la peau... Mmmm !
Prenez-en deux.

Une veste spéciale en matière synthétique toute fine
L'hiver je mets cette veste par dessus mon tshirt et c'est parfait ! Je n'ai ni trop froid, ni trop chaud. La veste se ferme jusqu'en haut du cou. J'ai pris une veste premier prix au rayon enfant d'un magasin de sport et j'en suis ravie. Elle a aussi des poches, ça peut être pratique. Veillez à ne pas la prendre trop large, ni trop serrée pour ne pas être entravé dans vos mouvements.

Faites-le vous même !

Une ceinture de canicross (si vous avez un chien)
Comme je cours avec mon chien je me suis fabriquée une ceinture de canicross dont vous pouvez retrouver mon tuto ici. Je l'utilise depuis tout ce temps et elle n'a pas bougé !




C'EST PARTI !

Echauffez-vous
Dans l'idéal c'est mieux. 
Perso je ne le fais pas, mais je devrais peut-être m'y mettre pour améliorer mes performances.


Prenez le temps

La clé de la réussite est la régularité donc choisissez une période où vous êtes disponible pour vous lancer. Histoire de ne pas avoir d'excuse pour ne pas y aller !

Donnez-vous du temps pour vous ! (Là je m'adresse aux jeunes mères comme moi qui comprendront qu'on culpabilise parfois de lâcher nos enfants) 

Et donnez-vous le temps d'y arriver ! Les résultats vont venir. Doucement oui, mais ils vont venir !



Soyez réguliers

Courez une fois par semaine au minimum ! Même si vous avez un coup de mou ou pas tellement envie de sortir dites-vous qu'une fois qu'on y est et qu'une fois rentré surtout, ça rend hyper heureux !

Au départ je pensais qu'en étant fatiguée j'allais revenir encore plus fatiguée... et c'est faux ! ça ressource vraiment.

Au départ je vous conseillerais d'y aller très souvent, moi j'ai pu y aller tous les jours. ça m'a permis de vraiment ancrer la pratique dans mon quotidien, pour ne rien lâcher. Comme je courais peu au début (beaucoup de marche) je ne m'usais pas, mais je m'habituais à cette sortie.


Allez doucement

Essayez de courir lentement mais d'une manière constante. Ne cherchez pas à aller vite. Il parait en plus qu'on brûle plus de graisse en courant longtemps mais doucement.


Marchez

Au départ je n'arrivais pas à courir tout du long. Je culpabilisais de marcher mais en fait ce n'est pas grave. Donnez vous le temps d'y arriver ! Et je vous promets que ça vient ! Donc si vous n'en pouvez plus, marchez ! Mais surtout n'abandonnez pas en vous disant que ça ne sert à rien ! ça fait parti du processus d'apprentissage.


Etirez-vous

Bon... perso je ne le fais pas... mais au départ je pense que ça peut-être très utile pour éviter les courbatures de s'étirer après la course. Au début vous allez en avoir des courbatures ! Même sous les pieds !


Mettez votre énergie dans vos jambes

Une chose qui m'a aidé en courant (et aussi quand j'étais enceinte jusqu'au cou car j'avais 20kg en plus à trimbaler) est de me concentrer sur mes jambes. J'avais remarqué que j'avais tendance à avancer avec le haut de mon corps. Puis j'ai pensé à ces femmes qui transportent de l'eau sur leur tête en Afrique. Je me suis recentrée, réalignée... j'ai retrouvé mon équilibre. Puis je me suis concentrée sur mes jambes, car c'est elles qui me font avancer.
Et bien croyez-moi, ça marche ! ça aide vraiment à courir mieux et plus facilement.
Finalement fixer ses pensées sur un endroit du corps c'est une technique de yoga. Elle m'est très familière mais ça ne vous parlera peut-être pas... Cependant essayez ça vaut le coup !




Ne mangez pas trop avant et buvez beaucoup

ça parait basique voir évident mais combien de fois je suis rentrée plus tôt que prévu car j'étais plombée par mon petit déj ou alors parce que je n'avais pas assez bu et j'étais donc assoiffée...
Mettez toutes les chances de votre côté. Perso je déjeune toujours un peu avant de partir si je coure le matin. Je me sens mieux qu'à jeun !


Ayez un objectif

Avoir un but ultime vous motivera. Mais il faut rester dans quelque chose de raisonnable.

Le mien est clairement d'avoir un corps sculpté, celui qui me fait rêver, mais qui reste cohérent avec mon anatomie. Je ne rêve pas de faire 1m80 avec une énorme poitrine, la course à pied ne pourrait rien pour moi. Je ne rêve pas non plus d'être ultra mince , je suis bien trop gourmande ! Certains auront peut-être le rêve de participer à telle course ou pourquoi pas tel marathon...


Tu n'auras pas le cul que tu veux en restant assise sur le cul que tu as !

Accepter le fait qu'il faudra du temps pour y arriver vous aidera à rester motivé ! Prendre conscience de cette chose très simple m'a beaucoup aidé à ne pas baisser les bras.



Dites-vous qu'on est fait pour ça !

Au tout début de mon apprentissage j'ai vu ce documentaire qui m'a beaucoup motivé car il y est dit qu'anatomiquement l'homme est FAIT pour courir. L'humain est l'être le plus endurant (cf. la chasse à l'épuisement des hommes primitifs qui courent après leur proie des heures durant jusqu'à ce que celle-ci s'écroule d'épuisement et de chaleur. L'homme régulant sa température en transpirant, c'est plus facile pour lui ... ce qui n'est pas le cas des animaux)



Suite à cela je m'étais mis en tête (que j'allais chasser avec mes belles baskets) que je ne pouvais qu'y arriver puisque mon corps était fait pour ! Motivation !



Le plaisir ultime du rayon de soleil sur le visage !


***

J'espère que ces petits conseils vous donneront envie de vous y mettre si vous étiez dans une phase d'hésitation. C'est difficile au début, c'est vrai, mais on y arrive je vous promets ! Ne lâchez pas !


Vous courez déjà ? 
Vous voulez vous y mettre ?
N'hésitez pas à partager vos conseils ou vos envies en commentaire !

***

>>> Mars 2017 : Vidéo sur ma morning routine ... ou presque ! <<<


***

Cet article vous intéressera peut-être :
Manger sainement, mon organisation





***

Suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 

Share:

14 commentaires

  1. Ton article me donne envie de m'y (re)mettre mais j'ai une question : Tu fais quoi de tes filles quand tu vas courir? :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'organise mes sorties en fonction d'elles. Soit elles sont à la maison avec leur père. Soit elles sont à l'école / chez la nounou (et là je rogne sur mon temps de couture mais c'est en dernier recours).

      Supprimer
  2. Je me suis mise à la course il y a un an, 10kg à perdre, je ne me sentais plus du tout bien dans mon corps >_<.

    La course je n'aimais pas cela quand j'étais gosse, je ne tenais pas les distances, et j'ai vite compris pourquoi lorsque j'ai acheté un soutiens gorge spécialisé qui écrase la poitrine comme tu dis. Ca a changé ma vie!

    Je me suis donc lancée, je courais au départ une fois par semaine je n'arrivais pas à dépasser les 3km, puis jusqu'à 3 fois par semaine : le dimanche + le jour de mon RH + un jour en sortant du boulot. Et là j'arrive à courir entre 4 et 5km en 35 min. Je ne cours à mon rythme, c'est ce qui me convient le mieux, j'ai essayé de ralentir la cadence et ca m'épuisait plus qu'autre chose...

    Mon spot de course est autour d'un lac, j'ai 4km de marche à faire pour l'attendre (je compte cela comme de l'échauffement). Je cours le matin sous les coups de 6h ou 9h du matin à jeun. Je suis vraiment mal si je mange quelque chose avant. J'emporte avec moi ma gourde d'eau pour m'hydrater tout le long du parcours. Uniquement quand on arrive à un temps ensoleillé. Bizarrement l'hiver je n'arrive pas à me motiver.

    Malheureusement j'ai changé de travail dans une autre ville et je n'arrive plus à trouver le temps de courir ca m'attriste car j'ai pris goût à la course. J'ai senti une grosse évolution, j'ai perdu 6kg et surtout je me sentais plus "légère" dans le corps mais surtout dans l'esprit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton partage, c'est super intéressant de lire ton expérience.

      C'est vrai que selon nos emplois du temps ou le lieu où l'on vit, se mettre à courir et (continuer surtout) est plus ou moins facile. Dans mon cas les conditions sont assez favorables donc ça aide bien.

      "Légère dans l'esprit", c'est ce que je ressens aussi. Je n'en ai pas trop parlé dans mon article mais courir m'a vraiment aidé à me calmer et à être plus sereine à un moment où j'étais hyper tendue et stressée.

      Supprimer
  3. Coucou... sympa de lire qu'en tant que maman, je ne suis pas la seule a courir... mais pas qu'après les enfants.
    En ce qui me concerne j'ai toujours aimé le running avant les enfants c'était 2 fois par semaine mimimum avec mon mari. Et puis et arrivé mon premier petit bonhomme, un mariage a preparé j'ai continué au courir mais cette fois après le temps... Difficile de concilier job enfant temps pour le couple et temps pour soi. Un deuxieme petit bout arrive (en janvier de cette année) et la j'ai compris que courir etait devenu hygiènique = mon moment, ma soupape de décompression. Une fois la rééduc terminée, j'ai rechaussé mes baskets doucement mais surement,j'y ai repris plaisir.... je cours en moyenne 3fois semaine 1h. J'ai fait mon 1er 10km dimanche dernier en moins d'1H, je n'en suis pas peu fière. Et je compte faire le semi marathon de la braderie de LILLE début septembre.
    Perso, j'ai repris le running vraiment pour pouvoir décompresser, étant en cp parental, avec les enfants en fin de journée je me sents parfois un peu limite... Et j'y ai bien repris gout... L'objectif pour moi avec mon mental de compétitrice est indispensable... Après cette objectif atteint, je passerai à autre chose tout en continuant à courir au moins 2 fois semaine.

    Voila mon histoire :-)

    Perso, moi j'ai pas mal investi (nouvelle basket, chaussette....) car sur des longues distances les echauffements arrivent vite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo pour ta performance !
      Moi aussi ça me sert vraiment à décompresser, deux enfants si jeunes au quotidien... Trop de stress m'envahit. Puis retrouver le calme de la nature (VS les cris) ça motive !

      On est fin août, tu me diras si tu es satisfaite de ton marathon qui approche !

      Supprimer
  4. Intéressant la gazelle. Comme dans tout, il faut savoir s'écouter ET aussi savoir se mettre un coup de pied au cul. Qui est galbé désormais :)
    Perso j'ai du mal avec la régularité, mais je fais du tennis une fois par semaine. Pourtant ce n'est pas suffisant, je sens que mon corps est en manque de plus d'exercice intense. Car je marche 1h par jour (les fameux 10 000 pas recommandés), mais c'est gentil comme exercice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve aussi qu'1h par semaine ce n'est vraiment pas suffisant. Je pense souvent à tes 10 000 pas. Avant de courir je voulais m'acheter un petit engin comme toi.
      Maintenant j'ai envie de plus intense aussi, il faudrait que j'essaie de courir très longtemps pour observer mes limites.

      Supprimer
  5. Un petit conseil contre le mal de genoux : un petit massage des IT-bands, les tendons le long de la cuisse du coté extérieur, et/ou des muscles du fessier (gluteus maximus) avec de l'huile d'arnica par exemple.

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cet article qui booste la motivation sans aucun doute ! J'ai une question sur l'équipement : vous courrez avec votre téléphone ? Et si oui, quelle est votre astuce pour ne pas être gênée ? Merci d'avance et belles futures courses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne cours pas avec mon téléphone, mais j'avais vu dans une série des nanas qui avaient une sorte de brassard autour du biceps pour y glisser leur smartphone et écouter de la musique. Le jour où j'aurai un super téléphone je m'en fabriquerai sûrement un.

      Supprimer
  7. Bonjour merci de ton témoignage. Moi cela fait plus de 10 ans que je cours. J'ai, au fur et à mesure, déterminé le genre de course qui me plaisent, je me suis vite dirigée vers le trail. J'adore être dans la nature . je cours en club c bon pour les conseils techniques et pour courir toute l'année même sous la pluie! En groupe on se motive. Aujourd'hui je suis capable de courir plus de 80 kms a mon rythme mais je vais au bout de mes courses. Continue c chouette d'être motivée et de se tenir a ses objectifs. Un petit conseil si je peux me permettre les baskets semblent neuves a l'extérieur mais l'amorti S'use vite, un an maxi compte tenu du nombre de tes sorties hebdo. Bonne continuation. Cyrille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut, je viens juste de voir ton commentaire qui s'était mis dans les spams. Mieux vaut tard que jamais !
      80 km ! Wahou je suis impressionnée ! Ton commentaire me motive encore plus. Et pour les chaussures... je ne les ai toujours pas changé mais je pense le faire bientôt car je me sens moins à l'aise qu'au début malgré leur aspect non abîmé. ça doit venir de l'amorti comme tu le dis !

      Supprimer