Robe Plume - le patron



L'été dernier j'avais réalisé mon patron de robe idéale pour les grosses chaleurs. J'avais patronné notamment ces manches bien larges qui permettent de laisser passer l'air. ça a été une révélation à l'usage ! J'ai adoré porter mes robes ! Cette année j'ai eu envie de retravailler mon patron pour l'améliorer et le rendre toujours plus facile à coudre. Puis je l'ai numérisé pour vous permettre de coudre votre robe idéale ! Voici la Robe Plume !


Mais qui est-elle ? 

La Robe Plume est une robe portefeuille légère et aérienne. Elle sera parfaite pour l’été avec ses larges emmanchures qui laissent passer l’air et couvrent le haut des bras ! Elle se noue par deux liens autour de la taille. Sa forme est évasée. Son décolleté est profond et bien dégagé sur les épaules. Les finitions sont réalisées avec un biais rapporté. Cousue dans un tissu chaîne et trame fluide et léger elle sera votre seconde peau pour affronter confortablement et élégamment la saison estivale.





Comment la coudre ?

Il vous faudra un tissu chaîne et trame qui soit léger, fin et avec de la fluidité. Je conseille de la viscose, de la double gaze de coton, de la popeline de coton, du lin, de la soie, … 

J'ai déjà réalisé les miennes dans cette viscose (à porter avec un fond de robe car transparente), ce type de double gaze et celle-ci couleur ocre. Pour ce modèle en particulier j'ai utilisé de la double gaze couleur lie de vin.


DIFFICULTÉ

Je l'ai noté 2/5 en terme de difficulté. C'est une robe facile et rapide à coudre !

  • L’encolure devant est coupée dans le biais. Selon le tissu utilisé elle peut se déformer à la découpe ou lors de la couture. Il va falloir veiller à bien la stabiliser pour ne pas qu'elle baille ! Je vous explique tout dans la notice de montage ! Vous pouvez faire une piqûre de soutien en cousant une ligne à point serré, à 8 mm du bord de l’encolure, sans tirer sur le tissu. Ou vous pouvez poser un ruban droit-fil thermocollant le long de l’envers de l’encolure. Dans tous les cas il faudra vérifier que l’encolure de votre tissu ne soit pas plus longue que l’encolure du patron.

  • Si vous utilisez un tissu fluide type viscose il peut être plus difficile de le couper et de le coudre qu'un coton classique. Amidonnez les tissus trop fluides pour plus de facilité lors de la confection ! On utilise une bombe d’amidon à vaporiser sur le tissu avant de le repasser. Vous pouvez ensuite le couper et le coudre plus facilement car il sera légèrement rigidifié.

  • Il va falloir coudre un biais rapporté sur tout le tour de la robe pour faire de jolies finitions. Cette étape n'est pas difficile mais je vous conseille d'acheter un biais déjà fait. On peut le faire soi-même mais cela vous demandera plus de temps. Le biais est donc cousu sur l'endroit puis retourné sur l'envers pour le rendre invisible. Je trouve cette technique propre et rapide. En plus elle donne un peu plus de tenue à la robe qu'un simple ourlet.

  • Si vous utilisez une double gaze de coton gaufrée (celles qui sont les plus économiques, comme sur le modèle présenté ici) lavée-là absolument au préalable car ce tissu rétrécit beaucoup ! Repassez-là sans forcément chercher à la rendre parfaitement lisse puis coupez votre tissu ensuite.





J'ai hâte de voir toutes vos réalisations !

Profitez du prix de lancement jusqu'à dimanche soir :


***

Voir ma garde-robe cousue main



***
S'inscrire à la



***




***

Suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 

Share:

0 commentaires